2000 ans d’histoire

Tournai, deux fois millénaire !

Avec ses 2000 ans d’histoire, Tournai est la plus vieille cités de Belgique. Première capitale de France, son histoire est riche et mouvementée et beaucoup de ses bâtiments, civils, militaires et religieux témoignent encore de son riche passé. Retour sur les périodes chargées de son passé en quelques lignes…

Des origines jusqu’aux environs du 12ème siècle

Ses origines remontent au Ier siècle avant notre ère. Cité royale sous Childéric, elle sera sous Clovis la première capitale de ce qui deviendra la France.

La nomination de l’évêque Eleuthère pour représenter Clovis à Tournai sera le point de départ d’un gouvernement d’évêques détenant les pouvoirs civil et religieux durant plusieurs siècles, au cours desquels Tournai subira le fléau des invasions normandes et de la peste.

L’Age d’Or

Des environs du XIIème jusqu’au XVIème siècle, la population s’accroît, le commerce prospère, de nouveaux remparts s’élèvent, la construction de la cathédrale débute, suivie par celle du beffroi et du Pont des Trous. La ville, par les privilèges obtenus, s’affranchit du pouvoir religieux et relève désormais du Royaume de France. Les arts se développent

Déclin et périodes de troubles

Dès le XVIème siècle, Tournai, clé et entrée du royaume de France, attise la convoitise des grandes puissances. Elle deviendra anglaise, française à plusieurs reprises, espagnole, autrichienne et hollandaise. La « nouvelle Genève du Nord » connaîtra la répression sous l’Inquisition.

Tournai, la belge

A partir de 1830, Tournai, qui a gardé l’empreinte d’Henri VIII et de Louis XIV, s’ouvre au progrès. La deuxième guerre mondiale touche durement la ville. Mais Tournai se relève et se reconstruit dans le respect du passé. En 1977, la Belgique fusionne ses communes. Tournai englobe les 29 villages environnants et devient la plus vaste entité territoriale de Wallonie.

Pour en savoir plus :

Le film « Le Couloir du Temps », à l’Office du Tourisme, résume les 2.000 ans d’histoire de Tournai en 20 minutes.

A télécharger